La Biodanza ou l’art de la rencontre

Accueil » blog » Articles » La Biodanza ou l’art de la rencontre

Le mot «biodanza » est composé du préfixe « bios », qui vient du grec et signifie « vie », et de «danza», qui veut dire mouvement intégré plein de sens. Il signifie donc « danse de la vie ».

La Biodanza a été créée par Rolando Toro Araneda, psychologue, anthropologue et poète. Il était important pour lui, natif du Chili, et qui vivait donc dans un pays très répressif, d’élaborer un système pour libérer l’individu de ses entraves et lui redonner toute  son autonomie.

Elle se définit comme un système d’intégration et de développement des potentiels humains à travers la musique, le mouvement, l’expression des émotions. Elle a pour effet la réactivation des fonctions originaires de vie : raviver les instincts, et prendre contact avec la partie vivante en soi.

Elle nous propose ainsi de remettre plus de vie dans nos vies en stimulant toutes nos ressources intérieures.

L’exercice de la Biodanza se situe dans la perspective de développer et nourrir les liens qui nous unissent à nous-mêmes, à l’autre et au monde. Elle nous invite à l’expérience singulière, au contact immédiat qui place l’individu et le monde dans la réalité de la rencontre sensible, de la rencontre intime.

Sentir, éprouver et manifester le grain de la vie !

Sentir cette faculté qui permet de goûter à l’essence de la vie, d’en éprouver la teneur, de vivre l’expérience de sa saveur.

La Biodanza ne relie pas le corps à la performance, ni à l’effort ; elle met en scène le corps qui donne et reçoit, le corps qui s’ouvre et se recueille, qui respire et accueille.

Le corps que l’émotion prolonge dans l’espace du geste, dans l’entre-deux de la rencontre, du partage.

Le corps, qui dans un langage propre, exprime la vie qui le porte, exprime  « ce que je suis ».

C’est un chemin nous conduisant à la pleine expression de notre identité, à l’image de ces deux citations :

« L’homme puise en lui-même ses matériaux et se construit, comme une maison » (Luigi Pirandello)

« Favoriser l’intensité de la vie, en invitant de nouvelles sensations, de nouvelles idées, de nouveaux rêves. » (Guy Corneau)

Sur le plan pratique, chaque séance dure deux heures. Une série de propositions mettent le corps en mouvement en accord avec la musique.

En partant de l’élan vital, où le rythme est stimulé de façon active et ludique, puis en lâchant prise petit à petit, on pénètre dans un élan relaxant où plaisir et mieux-être peuvent trouver place et conduire à un élan harmonieux.

Il n’est pas nécessaire de savoir danser. Il faut juste avoir envie d’explorer ces expériences corporelles en lien avec soi, avec l’autre et les autres.

La Biodanza s’expérimente dans un groupe mixte. Elle ne recherche que le plaisir de l’instant, et ouvre pourtant à chacun la porte de la transformation.

Elle ne nous brusque pas : il ne s’agit pas de rompre brutalement les cuirasses défensives (peurs, blocages, inhibitions) mises en place par instinct de survie. Le respect de nos processus d’évolution, progressifs par nature, est la clef méthodologique de cette discipline. Les changements naîtront donc au rythme de chacun, non pas par décision de la volonté, mais par l’intégration des expériences vécues.

Jocelyne SUBRINI
Facilitatrice en Biodanza – Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *