La Danse Orientale - Un moyen d’accès à sa puissance et sa féminité

Accueil » blog » Articles » La Danse Orientale – Un moyen d’accès à sa puissance et sa féminité

La danse orientale est, à l’origine, une danse sacrée liée au rite de la fertilité, de la maternité et de la féminité. C’est un art millénaire qui met en valeur le corps en le transformant gracieusement et sensuellement. Cette danse qui nous vient du Moyen-Orient (Liban, Iran et principalement Egypte) est devenue une danse festive et l’expression parfaite de la féminité. Elle connait un essor fulgurant partout dans le monde parce qu’elle permet aux femmes de découvrir leur féminité.

C’est la danse du Oui à Soi

La danse orientale est particulièrement adaptée au corps de la femme, car elle développe la souplesse et la tonicité de toutes les parties du corps. Les abdominaux travaillent en profondeur, galbent la ligne. Elle reconsidère aussi toute la région médiane du corps souvent crispée en occident, libère la respiration.

Cette danse est basée sur la présence, le ressenti et non sur la performance. La technique est au service de « comment affiner sa conscience corporelle, comment oser exprimer son plaisir, sa joie d’être, sa beauté et sa richesse personnelle ». La danseuse orientale peut être mince ou avoir des formes. Ce qui est important, ce n’est pas l’âge, la plastique ou la souplesse du corps mais l’envie de se sentir femme et d’être en contact avec son plaisir. La maîtrise de la technique, l’expression de la grâce et de la sensualité viennent alors naturellement et progressivement.

La danse orientale est une danse sensuelle et sensible où l’on vibre avec tous ses sens. Une des « techniques » incontournable est la vibration. Elle nécessite d’une part, qu’il n’y ait aucune crispation dans les jambes, le bassin, le buste et la respiration, d’autre part une maîtrise de chacun des muscles en isolation, en même temps qu’une profonde détente. Elle ne peut exister que si chaque articulation respire. Au fur et à mesure de l’intégration, la vibration n’est plus seulement une vibration extérieure créée par une technique mais une vibration intérieure spontanée, née d’une joie de vivre qui coule à travers soi, qu’on amplifie ou diminue par jeu, au gré de notre ressenti, de nos émotions et de la musique.
C’est la danse du OUI aux corps, aux sens, aux émotions, aux sentiments et au partage. Elle permet d’être dans un espace intérieur où l’on a le temps de respirer.

Un moyen d’accès à sa Puissance et sa Féminité

Chaque homme et chaque femme a en lui une part de masculin et de féminin. Ce sont deux formes d’énergies qui existent en chacun, qui peuvent paraître opposées ou bien complémentaires, qui peuvent se combattre ou s’harmoniser en co-existant de manière positive.

L’énergie masculine est prise de décision, autonomie, maîtrise, force, puissance, compétition… Quête d’avoir et de faire.

L’énergie féminine est vulnérabilité, réceptivité, sensibilité, ouverture, intuition, adaptabilité, générosité… Quête de ressentir et d’être.
La connaissance intime de chacune de ses polarités n’est pas acquise d’emblée et l’équilibre entre ces deux polarités non plus.

L’énergie féminine ne peut s’exprimer en toute simplicité que lorsque la confiance et la sécurité sont présentes. C’est en rencontrant le
coté masculin lové à l’intérieur de soi et en l’apprivoisant que l’on contacte sa puissance in-térieure et que l’on peut alors laisser s’exprimer son coté féminin en toute confiance et sécurité. La danse orientale offre l’opportunité de contacter sa puissance intérieure, car elle demande d’avoir une grande maitrise de son corps en mouvement et de ses émotions.

Elle s’appuie sur trois formes de conscience :
La conscience corporelle : en mettant l’accent sur l’instant présent, la présence à soi, la respiration, les appuis au sol, les déplacements, l’indépendance de chaque partie du corps (apprendre à les mobiliser en les dissociant et à les bouger en ayant conscience de l’ensemble du corps), elle permet d’acquérir la maîtrise de son corps et de l’espace, de s’enraciner et développer sa puissance.

La conscience émotionnelle et relationnelle : en mettant l’accent sur le ressenti, l’expression des émotions et des sentiments, elle permet de développer sa sensibilité, sa sensualité et sa féminité.

La conscience mentale : en mettant l’accent sur la conscience de ses pensées dans l’instant présent, les intentions, l’engagement, la complémentarité féminin/masculin, elle permet de développer son unicité.

Par cet engagement dans ces trois niveaux de conscience une alchimie se crée, qui unit le corps, le coeur et l’esprit dans une harmonie où puissance et féminité ne sont plus en opposition mais au service de l’expression unique de la vie.

Un chemin d’évolution vers l’être

La danse orientale est une activité ludique, créative et artistique. C’est aussi un puissant chemin de conscience, de connaissance de soi et d’évolution contribuant à apporter un mieux-être aussi bien sur les plans corporel, émotionnel que mental. Apprendre, respirer, bouger, se mettre en avant, se montrer, s’exprimer, nous met face à nos peurs. Si l’on prend le temps de s’arrêter dessus, d’en prendre conscience, de les accepter et d’en comprendre le sens, on découvre qu’elles nous renvoient aux blessures de notre être profond, liées à notre histoire et notre éducation, qui ont modelé notre personnalité et formé les croyances qui nous limitent. Cette prise de conscience et ce cheminement s’accomplissent dans le plaisir, à la mesure de l’intensité du désir de chacun de danser et de s’exprimer.

Ce chemin passe par cinq étapes :

L’état des lieux : le voyage de retour vers Soi ou de découverte de Soi commence par une prise de conscience de là où j’en suis, de mes maladresses et de mon incapacité initiale à contacter la beauté, la puissance, la sensualité et la féminité de l’être que je suis au fond de moi.

L’acceptation bienveillante de cette réalité.

La vision : le voyage continue en développant la vision de : « qui suis-je en tant qu’être danseuse ? Qui suis-je dans ma beauté ? Qui suis-je dans ma propre puissance et féminité personnelle ? Quels sont les pas concrets qui vont m’amener à réaliser ma vision ? »

La mise en action, la concrétisation : réaliser ces pas, petit à petit, avec constance, en restant focalisé sur cette vision va me permettre de faire l’expérience de ma beauté et de ma grandeur.

Le pont sur le futur : en m’appuyant sur ces expériences de référence, je vais pouvoir actualiser ma vision dans la vie quotidienne, à mon rythme. Le changement opère, parfois même sans que l’on s’en aperçoive.

Le fait que chacun soit unique et incomparable est mis en valeur. Chacun donne, exprime quelque chose de soi à sa manière et selon sa perception du monde. La vraie beauté, la vraie paix extérieure sont le reflet de la beauté et de la paix intérieure.

La danse orientale permet dans son essence de développer la connexion avec soi et avec l’autre sans perdre son individualité.

Du point de vue artistique, elle est en perpétuelle évolution et s’enrichit au fil du temps. En Egypte dans les années 1950-1960, des danseuses célèbres comme Samia Gamal et Tahia Caricoca ont allié avec bonheur les danses traditionnelles avec le ballet classique. Et ce mélange heureux continue à évoluer créant une synthèse entre les joyaux de l’Orient et de l’Occident.

En conclusion, la danse orientale est une discipline artistique, un chemin d’épanouissement et un art de vivre où les femmes se retrouvent ensemble, pour le plaisir et la joie de ressentir leur corps en mouvement, de vibrer, d’exprimer et partager leur puissance, leur sensualité et leur féminité en toute liberté.

Brigitte Cuzin
Professeur, danseuse et chorégraphe
Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *