Comment sortons-nous du 2ème confinement ?

Accueil » blog » Actualités » Comment sortons-nous du 2ème confinement ?

Toutes les recherches montrent que l’anxiété générale a augmenté avec la pandémie. Mais pour certains, l’angoisse atteint des sommets. L’épidémie de Covid-19 a fragilisé notre moral et notre santé psychique. Plus de stress, plus d’anxiété… Le nombre de cas de dépressions aurait même triplé. Alors que nombre de pays choisissent de reconfiner leur population, il semble que nous sommes désormais obligés de vivre en partie avec cette anxiété qui mine notre moral.

Stress, anxiété, irritabilité, violence conjugale… 61% des Français estiment que la Covid-19 a des conséquences négatives sur leur vie. Alors que l’épidémie nous oblige au reconfinement, il semble que nous devons nous habituer à vivre avec une certaine anxiété… au risque de sombrer dans la déprime? Nous craignons tous une troisième vague qui porterait cette fois-ci sur notre santé psychique.

On retrouve aussi tout ce que l’on ne veut plus. Et là, c’est comme un mur, un gros choc et il peut y avoir du mal-être qui va se poser jusqu’au moment où il y a un déclencheur et la personne va se dire : je n’en peux plus. Ce confinement, c’est le feu STOP, on arrête tout, on réfléchit.

Mais est-il possible de vivre ce confinement de façon anxieuse sans déprimer ?

Si certains de ces facteurs échappent à notre contrôle, nous pouvons toutefois agir sur notre peur. Et la bonne nouvelle, c’est que des stratégies individuelles existent pour gérer nos angoisses liées au coronavirus et au confinement !

Nous pouvons saisir ce moment pour justement prendre soin de nous et des autres, nous préserver au maximum. D’abord en couper les chaînes d’info en continu source d’anxiété, calmer notre anxiété,  mobiliser nos ressources psychologiques de résilience, mais aussi, parvenir à trouver une forme de paix intérieure malgré le confinement… Le temps s’écoule au ralenti différemment.

Si l’angoisse demeure trop forte, il ne faut pas hésiter à se faire aider.  Celle-ci n’est pas une fatalité, il est possible de s’en débarrasser ou du moins de l’atténuer.

Les praticiens d’Optime offre un large choix de méthodes pour vous aider à faire face aux multiples épreuves que vous subissez avec ce confinement.

Boualem SAIDI – Thérapeute systémique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *