L'audace d'être soi par le Rebirth

Accueil » blog » Articles » L’audace d’être soi par le Rebirth

Respiration, souffle vital 

Vous souvenez-vous de la première chose que vous avez faite en venant au monde ? Vous avez respiré, et vous respirez encore sans y penser, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais saviez-vous que ce souffle vital, qui coule en vous à chaque fois que vous respirez, est aussi, lorsque vous le dirigez en conscience, une source de plaisir, qui élimine tensions et douleurs, et redonne énergie et joie de vivre ? Et saviez-vous que 70% des toxines de l’organisme sont éliminées par la respiration ?

La respiration nous parle de notre vie. Elle porte en elle tout ce que nous pensons, tout ce qui survient, tout ce qui nous encombre ; elle exprime à chaque instant ce que nous ressentons ; elle régit, elle rejette, elle souffre, elle se réjouit… Si nous avions devant nous le film de toutes nos respirations depuis notre naissance, nous aurions le film de toute notre vie. Par exemple, à chaque fois que nous avons eu très peur, nous avons arrêté de respirer pendant quelques secondes (apnée réflexe). D’où l’intérêt, pour prendre conscience de ce qui se passe en nous, d’observer notre respiration. Essayez : observez votre respiration à cet instant. Comment la définiriez-vous ?

Le Rebirth 

Dans les années 70, Léonard Orr expérimente une respiration dans laquelle il n’y a pas de temps de pause entre l’inspir et l’expir, ni entre l’expir et l’inspir. Celle-ci est appelée respiration « connectée », ou circulaire, ou respiration consciente ; ou Rebirth.

Le Rebirth, qui signifie « renaissance » en anglais, ramène à la conscience les mémoires enfouies dans notre corps. Il nous permet d’accéder à la conscience de ces mémoires. Cette manière de respirer et cette conscience accrue rendent progressivement plus ouverte, plus confiante et plus optimiste, notre attitude envers la vie. Le Rebirth développe notre intelligence émotionnelle, c’est-à-dire la possibilité de comprendre nos émotions et de nous familiariser avec elles, afin de les mettre au service de notre vie.

Ce mode de respiration n’est pas de l’hyperventilation. C’est une méthode qui permet de respirer continuellement et non de façon intermittente. Elle ouvre l’espace pulmonaire auparavant inutilisé et ainsi nous pouvons l’appeler « surventilation ».
C’est une façon de respirer qui peut être apprise en une dizaine de séances et qui peut ensuite être pratiquée de façon autonome, seul(e) chez soi, sans restriction. Chaque fois que vous êtes stressé(e), fatigué(e), dans la confusion ou le surmenage, vous pouvez utiliser cette respiration et vous régénérer. Essayez : Prenez quelques respirations amples, profondes, détendues. Sentez-vous la différence ?

La pensée créatrice 

En traversant les évènements de notre vie, de notre conception à aujourd’hui, nous avons tous eu des pensées, et avec ces pensées nous nous sommes fixés sur certaines croyances, certaines décisions, consciemment ou inconsciemment. Par exemple, après une naissance longue et difficile, avec risque vital, la décision du bébé a pu être : « la vie est dure et difficile »… Et toute sa vie, l’individu va récolter les fruits de cette décision ou croyance. Car ce que la vie nous donne est toujours en accord avec nos croyances. Dans le cas du bébé, sa vie risque fort d’être dure et difficile, en effet ; ce qui peut renforcer la croyance de départ. Comment sortir de cet engrenage ?

Asseyez-vous confortablement et fermez les yeux. Relaxez-vous, prenez quelques respirations amples et profondes… Continuez mentalement la phrase suivante : « la pensée la plus douloureuse que j’ai sur moi, c’est que je suis… ». Puis continuez mentalement la phrase suivante : « la pensée que j’ai sur moi, qui me soutient le plus, c’est que je suis… ».

En pratiquant la respiration consciente et connectée, pendant une heure environ, nous pouvons prendre conscience de ces pensées, vivre émotionnellement les décisions qui en ont découlé, et prendre alors une nouvelle décision, qui amènera des résultats plus positifs dans notre vie.

L’association de la respiration consciente connectée et de la pensée créatrice nous permet de renaître à nous-mêmes et de donner plus de sens à notre vie. Réexaminer nos croyances sur nous-mêmes, sur les autres, sur la vie, c’est nous offrir la possibilité de nous voir, de voir les autres, de voir la vie avec confiance, avec gratitude, avec amour.

Philippe Fréquelin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *