C'est normal ...

Accueil » blog » Actualités » C’est normal …

J’aimerais parler de la normalité, car elle est en train de changer avec le déconfinement. Il y a quelque mois, je pouvais aller au cabinet, recevoir mes clients, les accompagner et trouver un sens dans mon travail. Il semble que maintenant, en mai 2020, ma simple présence met mes clients en danger.

Alors, tentons de mettre un peu de bon sens dans cette nouvelle réalité. Après jugez vous-même ce qui est normal ou non. Tout d’abord, la santé émotionnelle et psychique est aussi importante que la santé physique. Je dirais même que la santé psychique est plus essentielle, sinon je n’aurais pas quitté la recherche médicale pour devenir thérapeute.

Nous sommes des êtres humains, et en tant que tels, biologiquement parlant, nous sommes des êtres sociaux. Nous avons besoin d’être en contact avec d’autres êtres humains, d’être entourés par d’autres corps humains. On a besoin d’échange de paroles, de regards et d’énergie. Exister dans la présence de l’autre, être vu et reconnu est essentielle à notre nature humaine. Cette liberté de contact est vitale et fait partie des droits fondamentaux de l’homme.

Tu as le droit d’être vu, d’être entendu, d’être reconnu et même d’être touché, si c’est ton souhait. Tu ne nuis à personne en prenant soin de toi-même. Tu ne sauves personne en négligeant tes besoins fondamentaux.

Bien sûr, faisons des gestes hygiéniques, mais ne croyons pas que nous sauvons des vies en regardant Netflix au lieu de faire une balade en montagne.

Ensuite oui, il y a un virus. Oui, c’est peut-être un virus très agressif. Oui, il y a des personnes vulnérables et nous devons être informés. Et oui, nous prenons la responsabilité de respecter des règles d’hygiène. Mais il y a une chose dont on nous ne parlons pas : l’immunité. L’immunité se développe normalement, car la population est confrontée au virus et que la plupart d’entre nous devient immune sans s’en rendre compte. Avec le confinement, est-ce que nous ne risquons pas une deuxième vague avec un virus encore plus fort ? Je ne sais pas. Je sais que nous pouvons argumenter pendant des heures, dans toutes les directions. Ce qui est juste pour toi, il n’y a que toi qui le sais. Tout ce que j’ai envie de te dire c’est : fais confiance à ta petite voix qui exprime tes besoins, tes envies et ta joie de vivre. Occupe-toi de tes peurs, prends soin de toi et fais-toi du bien. Ta qualité de vie est importante.

J’aimerais bien finir avec une métaphore : quand tu jettes une grenouille dans de l’eau bouillante, elle saute de la casserole, mais si tu la mets dans de l’eau froide et que tu montes la température petit à petit, elle reste jusqu’à l’ébullition. Pour elle c’est devenu normal.

Quelle normalité as-tu envie de créer pour le monde d’après ?

Dörte Hündling, PhD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *